« So good » n° 3

Ce poisson aux jolies couleurs est originaire d’Amérique du Sud et aime manger les déchets. Son petit nom ? Guppy ! Et il a été une source d’inspiration pour un projet parisien. Mon coup de coeur du dernier « so good » ! Cette start-up, créée en 2019, s’attaque à un gros problème : la pollution des fleuves. Parce que c’est bien connu, les déchets qui s’y trouvent ont de grandes chances de rejoindre ensuite l’océan. Dans ce cas précis, j’ignore si les dechets visés attaquent le plancton, comme le plastique. Ce qui est certain, c’est que l’action de Guppy apporte une bouffée d’oxygène aux fleuves, à la Seine tout particulièrement. Le concept ? Faire équipe avec des plongeurs pour aller récupérer des coffres-forts, des caddies, des casseroles,etc. A propos de casseroles, que faire de la sienne quand elle arrive en fin de vie ? Ca ne rentre pas dans le bac jaune et dans la poubelle classique ça partirait en fumée…Ce qui est bien dommage, c’est qu’il n’y ait pas de points de collecte comme pour les sèche-cheveux et compagnie. Bref, je m’éloigne un peu du sujet. Pour en revenir à Guppy, saviez-vous qu’ils ont sauvé près de 100 000 poissons en repêchant plus de 9000 kg de déchets ? Dans le lot, c’est jusqu’à 50 vélos et trottinettes par jour ! Je dis chapeau pour cette belle initiative 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s