Saucisses,cuisine zéro déchet et compagnie

Tour du monde d’initiatives positives

Pour commencer ce tour du monde, je vous emmène en Australie. Là-bas, devant l’inaction de son gouvernement face à l’urgence climatique, un homme a decidé de racheter la première compagnie énergétique du pays.

Le but ? Y fermer les centrales à charbon afin de les remplacer par des sources d’énergie renouvelables. Fallait oser !

Petit tour maintenant en Europe, en Allemagne plus exactement. C’est connu, une consommation de viande excessive, ça n’est pas terrible pour notre chère planète. Alors une jolie initiative y a été prise pour encourager à modifier ses habitudes, sans pour autant abandonner les célèbres Bratwurst Currywurst évidemment ! Je verrai bien la même par chez nous ! Sous réserve qu’on ne se mette pas à déforester davantage notre chère Amazonie, c’est évident.

En parlant d’Amazonie, on part en Équateur et ensuite au Brésil ? Pour l’Équateur, c’est une première. La Cour suprême vient de reconnaître le droit des communautés autochtones à avoir la décision finale sur les projets pétroliers, miniers et compagnie qui affectent leurs terres. Youpi ! Et au Brésil, cette nouvelle vient de mon « so good » préféré. Connaissez-vous le projet «  Favela Organica » ? Initié par Regina Tchelly, il a pour but de développer dans les favellas une cuisine durable et de sensibiliser à la gastronomie « zéro déchet ». Elle propose donc des cours de cuisine aux habitants, les invitant à prendre des fruits et légumes qu’ils peuvent faire pousser chez eux et à les utiliser au maximum. Ils apprennent ainsi à préparer de bons petits plats, qu’ils peuvent ensuite revendre pour créer pourquoi pas leurs entrepreprises. J’y goûterai bien, moi !

Et pour la dernière bonne nouvelle, en route le Kenya ! Récemment, 175 pays s’y sont retrouvés afin de se mettre d’accord pour mettre fin à la pollution plastique. Ils envisagent, d’ici 2024, de créer un accord international juridiquement contraignant qui s’étendra à l’ensemble du cycle de vie du plastique, afin de réduire de plus de 80 % le volume de plastique entrant dans les océans. Allez, on y croit ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s