Découvrir Bordeaux et ses particularités

Partir à l’aventure, découvrir Bordeaux

Ces derniers temps, l’envie m’a pris de faire un mini « tour de France des monnaies locales ». Peut-être parce qu’après le Florain et la Sol-violette, j’ai eu envie de découvrir d’autres villes qui ont adopté ce concept ! Me voilà donc partie pour découvrir Bordeaux.

Bordeaux : une ville engagée

Au cours de mon escapade bordelaise, j’ai pu admirer ses jolis bâtiments : son théâtre, son hôtel de ville, ses anciennes portes. Me promener le long des quais, profiter du soleil qui était au rendez-vous, flâner le long de ses rues qui regorgent de petites boutiques. J’y ai vu une cantine proposant des produits locaux, une épicerie anti-gaspillage, dégusté un délicieux chocolat chaud au lait d’amandes chez « origines chocolaterie« , où l’on peut y observer comment les fèves sont broyées pour obtenir du chocolat. En cœur de ville, mes yeux se sont posés sur une vitrine remplie de bons petits gâteaux : un bar à cookies ! Ces biscuits artisanaux sont par ailleurs délicieux et « parfaitement imparfaits », comme disent leurs créatrices. Mais surtout, il existe la version sans beurre, parfaite pour une intolérante comme moi !

L’une des particularités de Bordeaux : sa monnaie locale !

Comme je vous le disais, j’allais également dans cette ville de la Gironde pour y découvrir sa monnaie locale. Chez plusieurs commerçants, il est possible d’échanger des Euros contre des Miels, les cartes d’adhérent fonctionnant au niveau national ! Avec ma carte du Florain, je me suis donc rendue chez l’un d’entre eux.J’ai jeté mon dévolu, comme comptoir de change, sur une librairie située à Bègles, à deux pas de Bordeaux. Après avoir échangé quelques mots avec l’un des libraires sur nos monnaies respectives, j’ai fait un tour dans leur charmante boutique. J’adore flâner au milieu des livres, découvrir les coups de cœur des libraires, y observer la décoration. Une librairie indépendante au coin d’une rue apporte un supplément d’âme à une ville. Et maintenant, si je vous montrai à quoi cela ressemble, un billet de la Métropole de Bordeaux ?

Voilà pour mes petites aventures bordelaises ! Si j’ai l’occasion d’y retourner, je ferai bien un tour chez Hegara, pour goûter aux spécialités de cette épicerie, et pourquoi pas aussi au musée d’Aquitaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s