« 13 à table ! » surfe sur l’écologie

Quand l’aventure de « 13 à table ! » a débuté, en 2015, j’ai trouvé l’idée vraiment sympa. Autour d’un même thème, des auteurs qui écrivent chacun une nouvelle et nous plongent dans des univers tellement différents ! Alors chaque année, c’est mon petit rendez-vous : je file à la librairie découvrir le petit dernier de la collection. Après le repas, la fratrie, l’anniversaire,l’amitié, la fête, le voyage, le premier amour, les vacances, c’est au tour de l’écologie d’inspirer les auteurs. L’occasion pour moi de vous présenter un nouvel article dans le coin « lectureécolo » ! Il s’agit de la nouvelle de Raphaëlle Giordano, intitulée « La planète et moi et moi et moi… ». C’est l’histoire de Constance, mariée, trois enfants. Elle aime aller à la bibliothèque avec ses bambins parce que dans ce lieu, le silence est d’or. Elle les dépose chacun dans leur espace préféré et se pose, enfin. Elle va tomber sur l’ article d’un magazine : « la planète et moi », mais fera, un mercredi parmi tant d’autres, une découverte encore plus extraordinaire : celle d’une « bibliothèque humaine ».

Sa façon de se poser des questions, en lisant l’article, m’a vraiment plu. On y découvre une mère de famille, qui s’interroge au fur et à mesure de sa lecture . Sur sa place, en tant que citoyenne, reconnaissant elle-même qu’elle attend un peu qu’on lui dise quoi faire pour la planète. Admettant qu’elle a du mal à prendre conscience de ce qui se passe loin de chez elle, qu’elle a ses propres soucis, ses « petits cailloux dans la chaussure ». Elle se remémore ce qu’elle fait à son niveau : ça n’est peut-être pas suffisant, mais comme elle le dit elle-même, « avant de penser à la planète avec un grand P, j’essaie de m’en sortir avec la mienne, de petite planète ». Le meilleur arrive lorsqu’elle découvre cette « bibliothèque humaine ». Le bibliothécaire l’invite à prendre le catalogue et à ne pas se fier aux couvertures. J’ai souri, car souvent je regarde moi-même d’abord les titres. Elle va se prendre au jeu, revenir pour découvrir d’autres histoires, parce que cette première qui l’aura fait voyager au cœur de l’Amazonie lui en aura donné envie. J’avais l’impression d’être à ses côtés, de plonger aussi au milieu de ces drôles de « livres ». J’aurai également je l’avoue hésité entre les différents titres proposés mais surtout, été agréablement surprise qu’une telle expérience soit proposée dans la bibliothèque de mon quartier. Bien évidemment, je ne vous dévoilerai pas la fin. Je vous dirai simplement que cette aventure lui a fait voir le monde autrement…

Le thème de l’année prochaine sera forcément différent, j’ai déjà hâte de le découvrir ! Mais je l’avoue, en même temps, j’aimerais que ce soit le dernier, celui qui fêtera la dissolution des « restos du cœur ». Ça signifiera, comme dit la chanson, qu’on aura trouvé la solution…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s