Journée mondiale du chocolat

Chic, c’est la fête du chocolat!

Le chocolat et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis…35 ans ? A peu près, oui ! Alors forcément, en ce début d’octobre, je ne pouvais qu’avoir envie de vous parler de cette douceur, célébrée à l’automne ! C’est mon <<madeleine time>> n°2 !

Une journée mondiale : oui mais pourquoi ?

Le premier octobre, c’est le <<cocoa day>>. En France, cette journée a été relayée par l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie, afin de mettre à l’honneur les différentes filières du cacao. En cette journée aussi, Max Havelaar a souhaité rappeler que nos chères tablettes ne sont pas toujours produites dans les meilleurs conditions du monde et qu’avec la déforestation et compagnie, cette fève est plus que jamais menacée. Je me joins à lui pour en parler, parque oui, je veux pouvoir encore manger du chocolat, du vrai, dans 50 ans !

Cette merveille, qui nous vient des Mayas et des Aztèques, existe chez nous depuis environ 500 ans. Pour découvrir son histoire, je vous conseille le musée du chocolat, à Paris. J’y suis allée il y a quelques mois : c’est formidable ! C’est une aventure à travers le temps qui vous y attend, avec des objets d’ époque à découvrir et des points gourmands pour vos papilles, où vous trouverez des chocolats à déguster.

Ma passion pour cette petite fève

Mine de rien, j’évoque régulièrement le chocolat sur <<colibris et compagnie>> ! Je raconte mes découvertes : le jour où j’ai goûté à Tony’s chocolonely, la fois où j’ai fait ma gourmande avec une tasse en chocolat ou un gâteau « presque zéro déchet » ou encore celle où j’ai entendu parler de « raconte-moi un chocolat« . En parlant de cette dernière expérience, j’attends le retour du chocolat à l’avocat pour vous raconter !

En cette « journée du chocolat », je vais encore vous en parler… Cet été, je suis allée découvrir la ville de Clermont-Ferrand et ses jolies pierres volcaniques noires, une agréable balade ! Entre deux flâneries, j’ai goûté à quelques spécialités locales. Je me suis arrêtée, entre autre, dans la Maison Pralus où j’ai jeté mon dévolu sur leur infusion de cacao. L’idée de boire de la peau de coquille de fève me plaisait beaucoup ! Et je dois vous dire que c’est un régal… Je la laisse infuser cinq bonnes minutes avant de la déguster, c’est comme si je plongeais au cœur d’une forêt de cacaoyers…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s